Saturday, 11 January 2014

À BT, à propos ses propos cyniques

BT à plusieurs, y compris HGL
[En avance: je déconseille bonne partie des observations dedans, et je vais y répondre.]
date : 10/01/14 à 12h30
objet : Re: Quelles conclusions en tirer?
Il y a quelques années encore, je pensais possible que, avec un bon potentiel d'enracinement local et un bon potentiel de discussions et de négociations, les urnes pourraient nous conduire au "salut" de la France, sans terminologie eschatologique.

L'arrivée des socialistes avec leurs réseaux, concrètement leurs cohorte de "jeunes diplomés" qu'ils placent dans tous les rouages de l'administration mais aussi l'aggravation de la crise économique depuis 2009 dont les effets ne se font voir encore que superficiellement en France ont changé la donne rigoureusement.

Si l'analyse que certains faisaient il y a peu de la dimension "stérile" du Front national reste en partie valable, ce n'est plus la problématique essentielle, l'avènement de Marine Le Pen ayant à la fois amené de l'incohérence idéologique (entre une ligne défendant une vision excessivement "administrative" de la nation et des militants contrôlant mal leur utopisme racial) dans son partie comme une dimension beaucoup plus constructive ( véritable stratégie de "réseaux" et de destruction des autres partis par l'intérieur). Du coup, elle n'aura pas le temps de régler la contradiction entre l'aspect "protestataire" qu'elle conserve ("tous pourris sauf nous") et l'aspect contructif qu'elle développe et qui lui laisse une toute petite chance...sauf qu'elle n'a pas expliqué à ses électeurs qu'il fallait savoir faire des sacrifices pour assumer une décision aussi nécessaire que la sortie de l'euro..

Car dans l'explication des nécessaires sacrifices à consentir, résident non seulement la proposition des solutions transitoires (T.V.A. sur produits d'importation, enracinement local, soutien aux écoles hors contrat et aux identités régionales sans lesquelles une acception saine de la nation n'est pas possible) mais aussi le discours de lucidité que les Français doivent commencer à entendre : oui, il sera impossible à moyen terme de continuer à vivre selon le standard consumériste auquel nous sommes habitués (si l'arrêt du phénomène migratoire est indispensable, il ne règlera pas le problème des personnes de toutes origines présentes que nous n'avons plus les moyens de faire partir sans diminution des prestations sociales qui ne peut s'appliquer qu'à tout le monde, indigènes comme allogènes à supposer que cette distinction ait un sens pour une partie de la population, sauf si l'on revalorise les identités régionales justement) mais, non, ce ne sera pas nécessairement la "fin du monde"..

Car de la fin partielle mais progressive du modèle consumériste dont la logique absurde pousse jusqu'à délocaliser la fabrication des produits industriels que nous voulons consommer, réside le salut de notre société décadente où la question de l'identité ne se posera plus puisque seuls ceux qui s'insèreront dans un modèle à cohérence "identitaire" au bon sens du terme (l'identité régionale étant une composante de la saine acception de l'identité nationale) survivront.

Bien sûr, cela implique une certaine transcendance et une certaine vision de long terme que le régime démocratique basé sur une société de consommation dont la survie à court terme constitue le seul horizon ne permet plus mais il existe encore des bases (les familles, les terrains agricoles, les écoles hors contrat et communautés religieuses, les associations "loi 1901" encore habilités à délivrer un reçu fiscal ce auquel les socialistes n'ont pas encore pensé) pour que le salut se fasse sans que l'on pense à la question du régime à laquelle nous ne pouvons individuellement pas grand chose tant que ce modèle économico-social en fin de course survit, en clair tant que les taux d'intérêt de la dette, seule garantie de ce modèle, sont "soutenables"!
HGL à BT et aux autres
date : 11/01/14 à 19h22
objet : Re: Quelles conclusions en tirer?
BT vient de me réécrire, malgré le fait que j'ai marqué une fin de l'amitié. Voici, devant tous, ma réponse. Détaillée.

"Il y a quelques années encore, je pensais possible que, avec un bon potentiel d'enracinement local et un bon potentiel de discussions et de négociations, les urnes pourraient nous conduire au "salut" de la France, sans terminologie eschatologique.

L'arrivée des socialistes avec leurs réseaux, concrètement leurs cohorte de 'jeunes diplomés' qu'ils placent dans tous les rouages de l'administration mais aussi l'aggravation de la crise économique depuis 2009 dont les effets ne se font voir encore que superficiellement en France ont changé la donne rigoureusement."


La bonne question n'est pas de savoir si quelqu'un est jeune diplômé ou vieux diplômé ou jeune non diplômé ou vieux non diplômé.

La bonne question est de savoir si c'est un arriviste qui lèche vers le haut et piétine vers le bas ou si c'est quelqu'un qui garde un peu d'honneur et d'honnêteté.

Malheureusement, il y a chez certains jeunes diplômés une certaine naiveté, chez d'autres un vrai arrivisme. Et ceux qui n'ont ni l'un ni l'autre de manière de faire politicalement correct ont une tendance a ne pas devenir diplômés du tout - quelles que soient leurs qualités académiques.

"Si l'analyse que certains faisaient il y a peu de la dimension 'stérile' du Front national reste en partie valable, ce n'est plus la problématique essentielle, l'avènement de Marine Le Pen ayant à la fois amené de l'incohérence idéologique (entre une ligne défendant une vision excessivement 'administrative' de la nation et des militants contrôlant mal leur utopisme racial) dans son partie comme une dimension beaucoup plus constructive ( véritable stratégie de 'réseaux' et de destruction des autres partis par l'intérieur). Du coup, elle n'aura pas le temps de régler la contradiction entre l'aspect 'protestataire' qu'elle conserve ('tous pourris sauf nous') et l'aspect contructif qu'elle développe et qui lui laisse une toute petite chance..."

Appeler à une "véritable stratégie de 'réseaux' et de destruction des autres partis par l'intérieur" équivaut à mériter de se vanter plutôt "tous pourris surtout nous".

"sauf qu'elle n'a pas expliqué à ses électeurs qu'il fallait savoir faire des sacrifices pour assumer une décision aussi nécessaire que la sortie de l'euro.."

Quelqu'un comprend peut-être pourquoi j'admire les Christianites? Ils savent faire des sacrifices pour garder leur style de vie. Pourquoi manger végétarien (certes lactovégétarien, non végétalien pur) à une restauration qui coûte plus cher appelée Morgenstedet est une façon de faire les achats au Danemark. Et même proche de Copenhague. Probablement leur bierres sont aussi des petites brasseries, et non pas de Carlsberg ou de Tuborg ou de Faxe, au moins les petites brasseries devraient rester une alternative. Pour ne rien dire du fait qu'ils avaient déjà fait des sacrifices économiques depuis les années 70' pour garder Christiania, et maintenant ils en font encore davantage, depuis qu'on a décidé de leur vendre le terrain (ils avaient déjà été cités à payer avant et ils l'avaient fait).

Ils m'avaient donné une opportunité.

J'étais venu pour faire des répétitions de chant et de théatre avec d'autres. On allait faire un spectacle qui se transportait à vélo à travers le Danemark. On m'a donné un rôle. Il y avait juste un hic. Le rôle était injurieux au clergé catholique. Je me suis absenté de la suite. Peut-être qu'après ça on m'a condamné d'être pris pour un junkie ou alcoolique (depuis les fausses nouvelles venues des réseaux en Suède, ou je voisinais des Musulmans qui me prenaient pour un Juif et qui en plus imaginaient me donner une excuse touchante pour un fait dont je ressens plutôt fierté en me passant pour l'avoir commis sous influence chimique) et c'est aussi possible que ceci m'a suivi jusqu'en France. Quand quelques mois plus tard je travaillais sur une ferme de fraises la force de travail était nombreuse et à moutité française et de gauche. Ils ont visité Christiania. Ils ont pu répérer des ragôt à propos de moi. Et les ammener en France une fois qu'ils me voyaient arriver.

"Car dans l'explication des nécessaires sacrifices à consentir, résident non seulement la proposition des solutions transitoires (T.V.A. sur produits d'importation, enracinement local, soutien aux écoles hors contrat et aux identités régionales sans lesquelles une acception saine de la nation n'est pas possible) mais aussi le discours de lucidité que les Français doivent commencer à entendre : oui, il sera impossible à moyen terme de continuer à vivre selon le standard consumériste auquel nous sommes habitués (si l'arrêt du phénomène migratoire est indispensable, il ne règlera pas le problème des personnes de toutes origines présentes que nous n'avons plus les moyens de faire partir sans diminution des prestations sociales qui ne peut s'appliquer qu'à tout le monde, indigènes comme allogènes à supposer que cette distinction ait un sens pour une partie de la population, sauf si l'on revalorise les identités régionales justement) mais, non, ce ne sera pas nécessairement la 'fin du monde'.."

Pas nécessairement, non. Ça peut quand même de fait le devenir. Par exemple quand certains voient que les sacrifices seront à porter par certains interêts commerciaux - les leurs. Ou leur domination sur certaines classes, acquises par capitalisme.

"Car de la fin partielle mais progressive du modèle consumériste dont la logique absurde pousse jusqu'à délocaliser la fabrication des produits industriels que nous voulons consommer, réside le salut de notre société décadente où la question de l'identité ne se posera plus puisque seuls ceux qui s'insèreront dans un modèle à cohérence 'identitaire' au bon sens du terme (l'identité régionale étant une composante de la saine acception de l'identité nationale) survivront."

Seuls eux, seuls ceux-là survivront? Vous voyez ça en quelle boule de cristal? Et votre marc de café est de McDo ou de Starbucks?

"Bien sûr, cela implique une certaine transcendance et une certaine vision de long terme que le régime démocratique basé sur une société de consommation dont la survie à court terme constitue le seul horizon ne permet plus mais il existe encore des bases (les familles, les terrains agricoles, les écoles hors contrat et communautés religieuses, les associations 'loi 1901' encore habilités à délivrer un reçu fiscal ce auquel les socialistes n'ont pas encore pensé) pour que le salut se fasse sans que l'on pense à la question du régime à laquelle nous ne pouvons individuellement pas grand chose tant que ce modèle économico-social en fin de course survit, en clair tant que les taux d'intérêt de la dette, seule garantie de ce modèle, sont 'soutenables'!"

Quel verbiage. Sauf - si j'ai bien compris - une attaque aux taux d'interêt.

On peut commencer une entreprise qui imprime des livres avec des essais par moi - sans s'endetter - dès maintenant, on peut commencer à se nourrir comme musicien sur mes compositions, dès maintenant. Me remunérer est volontaire de votre part, mais souhaitable et souhaité de la mienne.

http://nov9blogg9.blogspot.com/2013/12/il-vous-est-arrive-de-plier-un-papier.html

http://hglundahlsmusik.blogspot.com/2008/11/whats-deal-cest-quoi-ce-truc.html

Si le guestbook a encore 44 entrées (et non plus), les deux les plus récentes donnent une list de mes billets les plus lus sur deux blogs francophones:

http://www.gbook.se/index.aspx?1304&AspxAutoDetectCookieSupport=1

Et voici quelques liens sur le créationnisme avec le géocentrisme non sans thomisme en français:

http://creavsevolu.blogspot.com/2010/06/pour-francophones-tendance-monoglottes.html

Que les honnêtes - s'il y en a - en profitent et que ceux parmi eux qui ont ou auront les moyens me soutiennent avec des royalties volontaires. Vous me comprenez? Sinon, étudiez ceci:

http://filolohika.blogspot.com/p/misunderstanding-begging-some-cultural_29.html

http://antimodernisminmemoriam.blogspot.com/2012/06/clarifications-propos-donativo-engfr.html

Hans-Georg Lundahl


Les messages des deux blogs dans le guestbook ou livre d'or:

Marcel, Françoise, de Rabastau, à propos la France - et moi

I
Marcel à certains, y compris HGL
date : 10/01/14 à 17h12
objet : Excuses si déjà reçu/ un roi n'a aucune légitimité il ne faut pas chercher une alternative il faut amméliorer notre démocratie
Bonjour,

Vous voulez un roi ? et moi qui m’évertue à faire connaitre la révolution démocratique. Et quelle légitimé aurait ce roi ? au nom de quoi devrait-il régner ? nous devrions le nourrir lui donner des privilèges au nom d’un certain folklore, vous croyez que les rois ont de la considération pour leurs sujets, ci c’était le cas il n’y aurait pas eu de révolution en France et en Russie entre autre.

Il faut dire que notre démocratie n’en est pas une, il nous faut une démocratie directe

Je ne me rappelle plus si je vous ai envoyé le message, excusez moi si vous avez déjà reçu

Rien ne changera sans la mobilisation et la détermination du plus grand nombre des citoyens, s’ils veulent retrouver leur pouvoir démocratique réel.

Nous devons informer les politiques, il faut qu’ils sachent TOUS !


____________________

Date

Madame, Monsieur le Député, le sénateur, gouvernement, conseil constitutionnel, conseil d’état……..

Je m’excuse d’encombrer votre messagerie par ce message exceptionnel mais important

J’ai reçu ce tract, ci-dessous, je vous le fait suivre pour information

Meilleurs
vœux
Meilleures salutations

Nom

__________________________

Révolution démocratique, peut être un nouveau parti……… ! Pour la démocratie directe.

Depuis trop longtemps nous payons les erreurs de nos gouvernants, et on nous demande de faire des efforts, alors que nous n’y sommes pour rien dans la dette de la France, nous en avons assez !

La dette augmente 2000 Md € en 2014, (Le Figaro) malgré l’augmentation de nos impôts !

Les députés sont nos représentants, ils sont aux services des citoyens, on l’oublie trop souvent, ils doivent donc écouter, entendre et réaliser ce que les citoyens et électeurs demandent. Nous leurs demandons aussi que leurs IRFM soient imposables ou ils doivent rendre le trop perçu.

Ils n’ont pas le courage de faire des réformes indispensables, pour causes d’électoralisme, alors nous en appelons à la démocratie directe aux référendums.

Nous voulons également un référendum pour que les citoyens acceptent ou non le traité de Lisbonne. Nous recevons des ordres de l’UE, même pour augmenter la TVA ! Une atteinte à notre souveraineté !

Ce traité n’a pas été décidé par référendum, nous ne pouvons donc pas le reconnaitre. Pour ce qui est de la monnaie, revenir au Franc. C’est l’inconnue ! La France est trop faible.

Valérie Giscard d’Estaing nous a annoncé que l’Europe s’éloigne des citoyens, il a donc reconnu que l’Europe n’est pas démocratique.

La V république et sa constitution ont été institué par référendum, toute modifications doit donc être décidé par référendum, il n’y a que le référendum qui puisse modifier ce qui a été décidé par référendum, tout autre considération n’est que manipulation politicienne.

Nous voulons le Capital-Travail. Des entreprises où les salariés sont copropriétaires, nous voulons faire la promotion des SCOP, entreprises démocratiques est équitables, favoriser la reprise des entreprises par les salariés pour éviter le chômage, Sans pour autant réquisitionner les entreprises.

Nous voulons un moratoire pour l’immigration, nous n’avons plus les moyens d’accumuler la misère, à un moment où les restos du cœur sont saturés, et des SDF meurent sur nos trottoirs et dans les terrains vagues, nous n’avons pas les moyens de loger les gens convenablement. Nous avons des millions de pauvres. Nous devons d’abord supprimer la misère en France, nous verrons pour l’immigration ensuite Il y a écrit Liberté Egalité Fraternité sur nos frontons, au nom de cette égalité nous ne devons plus avoir de régimes spéciaux pour les retraites, revoir la CMU pour que les français qui n’arrivent pas à se soigner puissent le faire, revoir les jours de carences, supprimer les trois jours au privés, ou les mettre à tout le monde public et privé, incorporer les primes aux salaires des fonctionnaires pour avoir les mêmes calculs pour la retraite.

Pour le reste se référer aux livres : « 60 Md€ d’économie par an » d’Agnès VERDIER-MOLINIE Directrice de l’IFRAP « Révolution démocratique » de Jean-Michel THUREAU et son site revolutiondemocratique.com « Sénat : enquête sur les supers privilégiés de la république”

Si vous êtes d’accord imprimez et distribuer ce tract


Pour agir, un citoyen doit être informé.

www.ifrap.org/

www.observatoiredessubventios.com
www.contribuabled.org/argus-des-communes/
www.observatoiredeleurope.com
www.defenseurdesdroits.fr

Mais notre société, nous offre parfois, la possibilité de la démocratie directe, simple citoyen, vous pouvez être délégué ou administrateur, si vous posez votre candidature, dans certaines banques ou assurances mutuelles, où vous êtes clients, mutuelles maladie, où vous êtes adhérents. Dans des entreprises avec le statut démocratique de la SCOP où tous les salariés sont actionnaires majoritaires.

On entend souvent dire, que l’’homme doit être au centre de la société, mais c’’est à chacun de nous de réaliser cette possibilité, à condition de nous prendre en main et de s’’assumer.

Les interminables exaspérations, jérémiades et gémissements, qui circulent sur internet, ne changeront pas notre condition de citoyens abusés.

Plus que de s’indigner, il s’agit de prendre les choses en main, la démocratie directe que nous choisissons nous en donne la possibilité

www.ifrap.org/‎
www.observatoiredessubventions.com/‎
www.contribuables.org/argus-des-communes/
www.observatoiredeleurope.com/‎
www.defenseurdesdroits.fr/‎
II
HGL à Marcel et aux autres
date : 10/01/14 à 17h41
objet : re: Excuses si déjà reçu/ un roi n'a aucune légitimité il ne faut pas chercher une alternative il faut amméliorer notre démocratie
Une démocratie directe est davantage viable sur le plan local que sur le plan de toute une nation.

La Suisse a la démocratie directe sur les deux plans, mais davantage sur le plan local.

Je ne suis pas contre la démocratie directe sur le plan local, sous un gouvernement national qui évite les débordages vraiment inacceptables que pourrait y avoir. Celui-ci pourrait être démocratique comme en Suisse ou ... comme l'a suggéré un certain Maurras, comme l'a trouvé bon aussi un certain Bernanos ... une monarchie héréditaire.

Les mots qui me paraissaient un peu méprisants vis-à-vis le folklore le sont par là aussie vis-à-vis la démocratie directe.

Celui ou ceux qui décident quel débordement est inacceptable sur le plan local ne devait pas être une personne qui méprise tout folklore (ou tout folklore sauf le yiddish).

Hans-Georg Lundahl
III
Françoise à Marcel et aux autres (y compris HGL)
date : 11/01/14 à 02h05
objet : Démocratie , ou monarchie ? Ouvrez les yeux
Cher monsieur G*** , vous êtes je crois un honnête homme , en tous cas un homme sincère .Et vous vous efforcez d'amener vos interlocuteurs à vos convictions.

Un peu trop abruptement , là où il faudrait plus de nuances

Et c'est pourquoi je vais vous répondre , intention que je n'avais pas , compte tenu du nombre des destinataires de la liste, d'opinions différentes,et je crains , incompatibles . Donc dialogue difficile . Mais je m'y risque .

Car le seul point qui peut être pourrait nous réunir , du moins je l'espère , c'est d'aimer la France .

Et de constater avec désolation qu'elle est à l'agonie, pour de nombreuses raisons

Dont la principale est justement le manque d'amour de la patrie dont on fait preuve les élus en général depuis des lustres

Je n'irai pas jusqu'au truisme : tous pourris . Mais tous arrivistes , ou presque .

Mais vous m'accorderez que leur réélection a toujours été leur souci , avant tout autre : actes ou paroles , tout chez eux s'y subordonne , à quelques rares exceptions d'hommes de caractère , lâchés aussitôt par le "parti" qui tient à maintenir le nombre d'élus générateur de gains .Est ce cela la légitimité ?

Alors il faut plaire , à tout le monde et à son père , même en se reniant au fond de soi ; et les électeurs , on les perd quand même .

Vous me direz que le principe de démocratie n'est pas le coupable , qui est en fait le manque de discernemant des électeurs

Et c'est là que le bât blesse : ces électeurs , aiment ils la France bimillénaire , ou leurs petits interêts ; ont ils une idée de l'interêt du pays , qui n'est pas une addition de revendications distinctes , mais un "bien commun " à long terme .Ceux qui ne votent plus , ou blanc , ont ainsi fait savoir, consciemment ou pas , que cette démocratie par le petit bout de la lorgnette est un jeu de dupes ; ils croient y pallier par les pétitions sans efficacité , ou le renoncement , qui est proche de la lâcheté .

A moins qu'ils s'en moquent : panem et circenses .Ils n'auront bientôt plus que circenses

Directe ou pas , la démocratie peut fonctionner dans un pays comme la Suisse , pour bien des raisons , à énumérer une autre fois ; pas en France, pour des raisons contraires .

Monsieur G*** , sans vous fâcher , permettez moi de vous dire que ce chantage de l'élection à tout prix , nos rois ne le connaissaient pas ; ils avaient été élevés dans le souci de ce qu'on appelle maintenant " l'interêt supérieur de la nation " , et 'on leur inculquait le sens sacrificiel du gouvernement ; et aussi le respect de leurs sujets ; c'est en refusant de réprimer les émeutes et de faire couler le sang français que Louis XVI est monté sur l'échafaud .Lisez son bouleversant testament .La Terreur ne s'est pas embarrassée de ces scrupules , qui l'a fait abondamment couler , lisez l'histoire occultée de la Vendée . Monsieur Thiers , démocrate , n'est ce pas ? , non plus . De nombreuses biographies , qui ne sont pas des hagiographies , nous éclairent là dessus .Par ailleurs le petit père du peuple ne s'en est pas privé non plus , ni du goulag , ni d'affamer des territoires entiers .

Russie et France on fait ainsi l'expérience des bienfaits de la démocratie , et depuis quelques mandatures présidentielles , vous sentez vous respecté , monsieur Granier ?

La pensée unique est elle votre bonheur ? Les occupants de l'Elysée ont ils un comportement plus noble ou plus digne (apres de Gaulle ) que les rois auxquels ont reproche tant leurs maitresses , qui n'étaient pas des concubines ministresses ? Les fortunes de quelques grands commis étaient elles supérieures à celle d'élus fraudeurs ?

La Russie retrouve son identité apres presque un siècle de malheurs . Je crois hélas que nous perdons en ce moment la nôtre définitivement et c'est bien pourquoi je continue la rédaction de ce message , parceque peut être la somme de nos bonnes volontés et la mise à l'écart de nos divergences pourrait nous épargner ce malheur .Souverainistes , à quoi nous servirait un jour de retrouver la souveraineté , si nous ne savons plus qui nous sommes , et nos enfants encore moins ?

Comment y arriver ? Pour l'instant voter pour le "moins pire ", car de la politique du pire on ne se relève pas une fois les dégâts accomplis .

Ensuite , et je vais encourir votre courroux , oui , la monarchie comme l'ont dit certains de ceux qui ont répondu .

Et mieux ! la monarchie pas trop parlementaire !!

Car quel que soit le mode de scrutin , si on arrive à en inventer un qui soit équilibré et juste , on n'évite pas la loterie des candidatures , ni le manque d'information des électeurs .

Dans ce cas il faut un représentant du pays qui en ait le sens profond,capable de tenir tête à un parlement sans boussole , à qui on aurait accordé ce moyen en ultime recours .

Vous reconnaitrez que la reine d'Angleterre , dans son âge plus que mûr , est toujours aimée et respectée ; qu'une victime de la tuerie de la gare de Madrid s'est jetée au pieds de la reine Sophie , qui pleurait comme elle à la messe pour les victimes ; que des nombreuses monarchies en place en Europe , ce sont les souverains qu'on acclame toujours , et non les commissaires de Bruxelles , s'ils viennent en visite. Parce qu'ils incarnent une histoire , ils sont un symbôle que nous cherchons encore :le trouvez vous dans le timbre de la Femen qu'on nous fait acheter à la poste ? Le trouvez vous dans les "petites blagues " de Mr Hollande ?

Je sais , il y a deux branches en France , les Bourbon et les Orléans ; chacun des représentants a donné un tres beau message , un lors du mariage pour tous , l'autre à la sortie du rapport sur l'intégration .

Et je sais aussi que les Français attendent toujours un homme providentiel , qui ne pointe pas à l'horizon ,tant on leur a dit de mal de leur Histoire de France , qui n' a pourtant pas pas commencé en 1789 , mais deux mille ans avant , et que nous avons de splendides cathédrales pour en témoigner , les plus beaux villages d'Europe , et une langue peaufinée par des siècles d'usage, et des siècles d'oeuvres d'art dont les auteurs venaient du peuple .

Est ce ce que vous appelez "folklore ? de façon tout de même par trop dédaigneuse Je sais aussi que la France a vu naitre de grands hommes qui n'étaient pas de sang royal , avant et apres 1789 , mais pour l'instant nous ne pouvons qu'essayer de dégager , dans les rodomontades électorales , qui est le plus ou le moins sincère , pas forcément d'ailleurs celui ou celle qui fait le plus de bruit .

Monsieur G*** , vous m'envoyez depuis longtemps des messages , sans doute ? parceque vous m'accordez quelque bon sens ; vous lirez donc ce long pensum consciencieusement , comme les autres correspondants qui en sont aussi destinataires , et je leur présente toutes mes excuses pour la longueur d'un texte porteur de faits qu'ils savent aussi bien ou mieux que moi .

Si je reçois quelques insultes apres envoi de cette lettre , je m'en accomoderai tres bien , car ce sera comme le dit Cyrano , la pistoletade excitante des yeux .

En espérant être restée bien courtoise

f--
IV
Marcel à Françoise et aux autres
date : 11/01/14 à 11h05
objet : Re: Démocratie , ou monarchie ? Ouvrez les yeux
Chère Françoise, je respecte vos idées, que vous essayez de bien argumenter, c’est vrai dans ce que vous dites, la démocratie n’a pas toujours était bien servie par des hommes, mais je compte sur les moyens modernes de communication et d’information pour y remédier. Je voudrais vous dire aussi que lorsque l’on voit certains scandales, les familles royales sont parfois entachées, ce sont aussi des hommes et des femmes avec leurs frasques et ils ne sont pas toujours dans la vérité, il ne respectent pas toujours leurs sujets, si non il n’y aurait pas eu de révolutions en 1789 et en 1918 en Russie. Si en France ça va mal, en Allemagne par exemple pays aussi démocrate ça va un peu moins mal apparemment.

J’ai beaucoup d’estime pour vous. Mais cela me semble difficile à imaginer que vous puissiez espérer le retour de la monarchie ! comment pouvez-vous imaginer que l’on revienne à cette forme de gouvernement après de 200 ans de république démocratique. Personnellement je suis contre. Donner la France à un homme, au nom de quoi ? Et rien nous garanti que ce serait un bon roi ou une bonne reine. Vous êtes peut-être d’une famille noble c’est la raison pour laquelle vous défendez cette option. Je sais qu’il y a de nombreux royalistes qui sont sur la brèche et essayent de revenir à un régime monarchique. Vous allez me répondre que vu les privilèges et l’opulence dans laquelle vivent nos gouvernant il n’y a pas beaucoup de différence avec les régimes monarchiques, sauf que nous choisissons un roi tous les 5 ans c’est vrai, mais je milite pour qu’il en soit autrement et que le bon vouloir de nos hommes d’état ce soit terminé, vous allez dire que je rêve, peut-être mais j’aurais essayé.

Je regrette sincèrement d’être en désaccord avec vous sur ce sujet. Mais je n’imagine pas donner la France à un homme ou une femme parce que l’on a décrété que c’est un noble, pour moi il ne serait pas légitime.

Et que deviendrait la déclaration des droit de l’homme dans tous cela ? Puisque votre roi serait en dessus des hommes, c’est le principe de la monarchie il me semble, le roi n’est pas l’égal de ses sujets.

Oui vous avez été très courtoise vous défendez vos convictions et essayez de me convaincre, rien d’anormal dans tout cela.

J’espère que notre point de vue diffèrent n’entamera pas notre amitié numérique !!

Bien cordialement

G*** Marcel
V
HGL à Marcel et Françoise
date : 11/01/14 à 13h00
objet : républiques et monarchies, pour Françoise et Marcel
Je viens de recevoir un peu de votre débat, voici mes réponses, surtout à Marcel:

"il ne respectent pas toujours leurs sujets, si non il n’y aurait pas eu de révolutions en 1789 et en 1918 en Russie."

Ah bon ... ?

Prenons Russie et la Révolution d'abord.

Une partie des rancunes était dûe simplement au fait qu'après la Guerre contre Japon on avait une nouvelle contre la Prusse-Allemagne (et en théorie aussi Autriche) et on avait marre des sacrifices exigées par ces guerres.

Tous les Russes ne connaissaient pas les conflits qui avaient amené la Guerre de 1905. Tous les Russes ne comprenaient pas la solidarité avec les Serbes (et là, comme solidaire plutôt avec Autriche, je donne un peu raison).

Si les Czars avaient eu l'appareil de propagande et de répression avec lequel Hitler avait pu traquer Otto et Elise Hampel, avec lequel Staline avait pu magnétiser l'élan patriotique de la Grande Guerre Patriotique, ALORS ils n'auraient pas eu même la Révolution Menchévique.

Après la Révolution Menchévique, le peuple était sans défense contre la révolution Bolchévique, faite par un poigné d'hommes, mais mieux organisés que tous les autres, une fois éliminé le Czar.

Mais avoir ce genre d'appareil, est-ce respectueux de la part d'un souverain vis-à-vis son peuple? Non.

"Si en France ça va mal, en Allemagne par exemple pays aussi démocrate ça va un peu moins mal apparemment."

J'ai été en Allemagne autour de Noël 2004/Nouvel An 2005. Je suis d'ailleurs Suédois, et je viens de quitter la Suède en Mars 2004.

France, Suède, Allemagne, il y a un problème démographique identique (trop peu des jeunes par rapport aux vieux) avec un résultat identique: garder à la fois les retraites et les libertés n'est plus possible pour l'état.

En Suède en 2003 on opta pour la privatisation des retraites. En Allemagne on opte pour pousser les jeunes chômeurs davantage à la récherche de l'emploi et ... vous savez, en Allemagne une majorité de voteurs sont retraités (ou proches, au moins). En France on a voulu différer la retraite.

Pourtant, dans les trois pays on pourrait sauver, temporairement, les retraites en frappant plutôt la contraception et les avortements.

On parlait des royautés qui ne respectent pas leurs sujets ... bon, ni Louis XVI ni Louis-Philippe Orléan n'avait pas de fils qui était producteur de capotes, comme celui de Sixte-Henri Bourbon Parme (selon un ragôt que j'ai entendu à St Nicolas du Chardonnet). Ni l'un ni l'autre était banquier même.

"Mais cela me semble difficile à imaginer que vous puissiez espérer le retour de la monarchie ! comment pouvez-vous imaginer que l’on revienne à cette forme de gouvernement après de 200 ans de république démocratique."

Je me sens ébahi par votre manque d'histoire. Les Cinq Républiques ont été parsemés par des régimes très peu démocratiques:

  • la Première connût la terreur avant d'aboutir au Premier Empire, à la Restauration (moins libre que l'Ancien Régime) et à l'Orléanisme
  • la Deuxième menait rapidement au Second Empire
  • la Troisième virait rapidement à une nouvelle terreur, avec les lois Combes et Ferry et surtout 1905, et elle menait à Daladier qui condamnait l'armée française à la capitulation faite par Pétain, après quoi on a 1940-1942 une France divisée entre zone occupée et zone libre et entre 1942 et 1944 une perte réelle de souveraineté même en zone libre
  • la Quatrième comprenait l'Épuration et virait à un chaos dont on s'est sortis avec la Cinquième, qui semble au moins aux pieds-noirs d'être une république en trahison (je ne vais pas aborder ici la question de l'algérie, juste dire que les malfaits - réels mais non fondateurs de la colonie - dates d'après la chute de la restauration. Sans le vote parlementaire on n'aurait pas eu les colonnes infernales de Bugeaud avec les enfumades. L'Empire et l'exile des Communards ont ajouté au nombre des torts qui ont non pas consitué mais tâché la colonisation de l'Algérie.


Résumer ça en "200 ans de république démocratique" ... bon, non, c'est pour le moins inexacte.

"Donner la France à un homme, au nom de quoi ?"

Idéalement - et dans le système héréditaire normalement - au nom des faits que:

  • a) il n'est pas un arriviste
  • b) il a juste la France et non pas chaque commune de la France, celles-ci étant assez souvent des républiques aristocratiques ou ... démocratiques.

    Selon les cas.


Je me souviens d'un essai que j'ai mis sur le menu de gauche de mon blog

http://avantlafermeturedantimodernism.blogspot.com

Puisqu'il ne constitue aucun message séparé, le voici reproduit en intégrale:
Les vielles constitutions de la France

Un anarchiste que je viens de rencontrer m'a qualifié l'oeuvre de la nuit du 4 août 1789 comme la première constitution de la France. La monarchie, par définition n'aurait eu aucune constitution, vu que le pouvoir personnel du roi était, ainsi mon interlocuteur, la seule règle, selon l'adage de Louis XIV: "L'état, c'est moi!"

Une première observation: ça aurait fait le monarche toutpuissant dans le territoir seulement si l'état était le seul pouvoir dans le territoir. Il n'était point ainsi.

En effet, une constitution règle, non seulement les modalités du pouvoir de l'état, mais aussi les rélations entre état et regions et communes ou cités et cantons.

Et la France était très décentralisé, surtout avant Richélieu.

Quand au pouvoir central monarchique dynastique, la principe de succession était réglé par la Loi Salique (en vigueur depuis la guerre de 100 ans) et son nature essentielle par l'adage disant qu'en France c'est le roi qui jouit du pouvoir impérial (romain): ce que nous renvois aux décrets qui formaient la constitution impériale romaine, qui étaient (comme la traduction de la loi salique) en Latin.

Le pouvoir legislatif était partagé entre roi et les parlements qui devaient appliquer les lois: chaque parlement régional pouvait refuser d'enrégistrer une loi royale qui deplaisait.

En plus, tout comme l'Empire Romain et encore Allemagne (mais d'avantage), la constitution de la France était fédérale. En Pompeii il se trouvait mainte inscription avec les sigles SPQP/Senatus Populusque Pompeiorum; les pompeiens étaient à la fois citoyens de Pompei et de Rome impériale. Telle demeurait la rélation essentielle entre pouvoir central et local citadin. Depuis Charlemagne ou avant (c à d avant l'invention de la langue française écrite) il y avait qqc de parallèle pour les cantons rurales, qui, en plus étaient des démocraties directes, comme les cantons de Suisse, sauf en matière de la haute jurisdiction, des que les paysans étaient libres (ce que la plupart était avant la Révolution).

Enfin, la noblesse représantait chaqu'un sa comté ou pareil, et les privilèges sont les echecs régionales d'extendre le pouvoir central: la preuve donc que celuici n'était point invincible ou irresistible.

Cela veut biensur dire aussi, que chaque privilège était une constitution locale, octroyée par le roi.


Reproduit dans cette lettre:

Hans-Georg Lundahl
Bpi Georges Pompidou
Ste Honorine
[Ste Hortense, plutôt]
11-I-2014
VI
Claude Rabard de Rabasteau à HGL
date : 11/01/14 à 14h58
objet : Re: républiques et monarchies, pour Françoise et Marcel
Cher Monsieur le Suédois qui veux donner des leçons d'histoire au peuple de France, vous devriez déjà savoir que si votre pays la Suéde, vit bien a l'heure actuelle, c'est grâce à votre système monarchique que la France à mis en place a une certaine époque.

Moi je ne critique pas la Suéde et les Suédois, pour qui j'ai beaucoup d'amitiés. Je vous demande donc en tant qu'invité en France, a faire de même. Laisser les Français régler leur problèmes entre eux.

Maintenant monsieur le donneur de leçon je vous salut

Claude Rabard de Rabasteau
VII
HGL à Claude Rabard de Rabasteau
date : 11/01/14 à 16h41
objet : Re: républiques et monarchies, pour Françoise et Marcel
1) Je ne me considère pas comme un donneur des leçons.

2) Je me suis très précisément tenu dehors la question "maintenir la république" ou "rétablir la monarchie", puisque je considère les deux comme légitimes sur le plan constitutionnel ET que la question concerne précisément D'ABORD les Français.

Avec la vérité historique il est un peu autrement. La vérité concerne TOUT LE MONDE.

3) La France N'A PAS mis en place le système monarchique en Suède. Elle a mis en place une dynastie qui était illégitime pendant les premiers "rois", quand à la Suède au moins (on peut se demander si le cas est autre pour la Norvège). Cette dynastie à ses débuts illégitime a en outre présidé à la réforme qui fait d'une éducation scolaire de base un réquisit civique, en 1842, et en ceci elle a refusé de défendre les libertés des parents vis-à-vis l'état. Le premier Bernadotte qui est légitime est Oscar II. Puisque le dynaste auparavant légitime, de la vieille dynastie qui ne fut pas installé ni par des Français ni par des francs-macs, et qui résidait en VIENNE, chez les Empéreurs d'Autriche n'a pas protesté contre son accès au throne.

4) La Suède se porte très mal. En partie l'inspiration vient de la gauche française.

5) Je ne vous connais point avant ce jour. Pourtant, désormais je vous considère comme un de mes ennemis personnels, comme un de ces gens qui m'ont persécuté dans mes écrits, comme Valls fait avec Dieudo, et avec moins de cause. je considère aussi que s'il y a des prêtres à St Nicolas du Chardonnet qui ont visé ma personne en prêchant contre des écrivains sur internet, ils se font des laquais abjectes de votre goût de classe, en chômage des vrais tâches de l'aristocratie, en nostalgie de ses vieilles positions, mais entre-temps fort accomodée à l'élite capitaliste internationale et même aux francs-macs.

Je me souviens avoir lu que Jacques Maritain perdit sa place au collège Stanislas grâce à des parents qui trouvaient sa philosophie mauvaise pour leurs buts arrivistes quand à leur progéniture. La chevalerie, j'admire, surtout quand Polonais et Savoyards viennent à la rescousse de Vienne ou quand les Espagnols reconquisent leur pays des Maures. Mais ce que vous faites, ce n'est pas la chevalerie, ni chevaleresque.

Hans-Georg Lundahl

Thursday, 9 January 2014

Evoyés à BB (Mairie ou Espace Multimédia), sur filtrage

HGL au Maire de Boulogne
date : 03/02/12 à 14h37
objet : La mairie de Paris vient déjà de recevoir mon courriel là dessus, maintenant c'est vous: filtrage des blogs
Voici le lien:

http://triv7quadriv.blogspot.com/2011/12/filtrage-des-blogs-bis.html

À l'espace multimédia, chez vous, je peux scanner mais rien mettre sur blogspot. À la bibliothèque je peux peut-être accesser blogspot (à moin s que leurs ordinateurs soient réservés uniquement aux usagers inscrits), mais je ne pas scanner. Au même bâtiment que la police, je peux aussi accesser blogspot mais pas scanner.

Voici pourquoi il m'importe de pouvoir scanner:

http://hglundahlsmusik.blogspot.com/2011/12/streichquartette-ii.html

Aujourd'hui, je scannerais donc encore deux pages, à l'espace multimédia, les mettrais en courrier électronique, reviendrais ici pour accesser le même courriel, ensuite je mettrais le scan de deux pages sur mon blog. Mais ça me donne l'impression de m'appeler Numérobis et d'avoir affaire avec une administration faite des Amonbofis.

Si je me trouve encore sur la rue, c'est à cause des vexations comme ça.

Notons, mes blogs ne sont pas confidentiels, ils n'apparetiennent pas à la loge (moi non plus d'ailleurs, je n'y appartiens pas), il n'y a pas de raison pourquoi une composition ne serait pas jouée pour publique payante (conditions: http://shrt.st/ui2 ou voir en bas*) ou pour que des textes comme celui-ci:

http://hglsfbwritings.blogspot.com/2011/04/cagasuamfobdis.html

ou ceux-ci (je donne le lien vers le premier dans la série):

http://creavsevolu.blogspot.com/2012/02/man-not-at-all-prejudiced-against-god.html

ne seraient pas imprimés et vendus avec les textes donnés en bas de page en liens vers mes blogs, en notes °°° et # sur:

http://creavsevolu.blogspot.com/2012/02/lost-in-translation.html

et ça selons les conditions http://shrt.st/ui1 / http://shrt.st/ujx ou voir en bas** plutôt que je vive encore des années sur la rue. Mais les blocages des blogs n'ont pas exactement arrangé les choses pour moi.

Merci en avance d'en prendre conscience,

Hans-Georg Lundahl
Boulogne-Billancourt
(Mairie Annexe, bâtiment Délory)
3 février, St Blaise, AdS 2012

* http://hglundahlsmusik.blogspot.com/2008/11/whats-deal-cest-quoi-ce-truc.html

** Versions français et anglais des mes conditions, sur la page

http://hglundahlsblog.blogspot.com/2008/03/de-retour.html

et encore clarifiés du point de vue moral et juridique sur les pages

http://hglsfbwritings.blogspot.com/2011/09/be-my-unwin-or-hooper-if-you-like.html

et le bas de la page

http://hglsfbwritings.blogspot.com/2012/01/pecia-system-history-and-using-my-blogs.html

tandis que le point de vue technique, pour les éditeurs amateurs - je n'exclus pas les professionnels d'autre chose que d'exclusivité - éclairé ici

http://hansgeorg.tchatcheblog.com/11223226/blog-article-faire-un-cahier-ou-livre.aspx

continué ici:

http://hansgeorg.tchatcheblog.com/11223239/blog-article-faire-un-livre-ou-un-cahier-suite.aspx.
HGL à Boulogne-Billancourt Multimédia
date : 05/09/13 à 17h47
objet : s v p: "catégorie marijuana"?!
La catégorie Websense "Marijuana" est filtrée. URL:
http://hglsfbwritings.blogspot.fr/


Le blog n'est certainement pas un blog sur la marijuana.

Ça a tout l'air d'un chican.

Hans-Georg Lundahl
HGL à BB Multimédia
date : 06/09/13 à 20h18
objet : s v p: "catégorie marijuana"?! - bis
hglsfbwritings.blogspot.fr/search?q=THC = 1 : (90+31+48+23 selon les années 2010, 2011, 2012 et cette année jusqu'à présent)

Remplacez "THC" avec "cannabis" ou avec "marijuana" ou avec "hashish" - vous serez sur le même message, un dialogue prolongé où le hachiche n'est même pas le point le plus important.

Le plus important est la liberté en tant que telle et la psychiatrie en tant que liberticide en tant que telle.

Hans-Georg Lundahl
HGL à BB Multimédia
date : 08/01/14 à 17h16
objet : catégorie marijuana TER, de mes blogs qui ne doivent PAS Y ÊTRE, comme toujours ...
Cette fois ci je vois (aussi ?) mon blog assortedretorts bloqué* dans la catégorie websense "marijuana".

Il n'y a rien à faire du tout, même pas UN seul message. D'accord?/HGL

* URL: http://assortedretorts.blogspot.com
HGL au Maire (par formulaire)
Message du 08/01/14 à 20h21
[Objet : Votre demande est enregistrée CRM:0001665]
blocage/filtrage abusif, infamant, insultant
Mon anniversaire, le 6 sept j'avais noté que je n'avais pas obtenu une rectification déjà demandée quand à mon blog sur la première des deux adresses, aujourd'hui je vois un autre encore bloqué.

Et sur l'un exactement UN message parmi plus que cent parle de marijuana entre autres choses, tandis que sur l'autre rien du tout parle de la marijuana.

Les habitants de votre ville qui consulteraient l'un ou l'autre de ces blogs pourrait conclure qu'il s'agit des blogs concentrés sur la drogue et vue qu'ils ont une certaine influence ailleurs (Boulogne Billancourt est qm assez chic), leur malentendu peut se répandre ailleurs.

Je compte DONC ce filtrage abusif comme une atteinte très grave à l'honneur de mes blogs et de leur écrivain, donc de moi-même./HGL

Liens/adresses:

http://hglsfbwritings.blogspot.com
http://assortedretorts.blogspot.com

Sunday, 5 January 2014

With Jonathan Sarfati PhD on Fall and Inquisition

1) Newspeak in Nineteen - Eighty ... er Sorry ... Ninety-Four, 2) Mark Shea Recommended David Palm Who Misconstrues Bible Commission of 1909, 3) Would GKC have Agreed with MkSh that KH was a Bible Idolater?, 4) Correspondence of Hans-Georg Lundahl : With Jonathan Sarfati PhD on Fall and Inquisition, 5) New blog on the kid : Quarterlife is a Bad Term, 5b) Assorted retorts from yahoo boards and elsewhere : Answering Bill Nye, the Science Guy on a few points, 5c) New blog on the kid : Phil Provaznik/Dalrymple on Potassium-Argon and on Principle, more on Fission Track and Isochrons (a debunking of...), 6) [Back to Creation vs. Evolution :] Scenario impossible, 7) Karl Keating Out of His Depth?, 8) Three Kinds of Proposition, 9) Is Flat Earth Belief Heretical?, 10) HGL's F.B. writings : Between Palm and Sungenis, 11a) HGL's F.B. writings : On Helios in Christian Geocentrism, 11b) Assorted retorts from yahoo boards and elsewhere : ... on Rivers Clapping Hands, Anaximander, Greek Philosophy at time of Ecclesiasticus ... , 12) Assorted retorts : ... on Geocentrism with Raymond Doetjes and "Imdor"

Article commented on:
Why would a loving God allow death and suffering?
by Dr Jonathan Sarfati
Published: 2 January 2014 (GMT+10)
http://creation.com/why-death-suffering
I Context of
His answer on "Christian Atrocities"
My comment:
"indeed, some criminals uttered heresies precisely so they would be transferred to the Inquisition courts from the civil courts"

If you refer to the Spanish Inquisition (did it start 350 years before 1820?) it also was judge about magic, blasphemy and sexual immorality.

Usually people would not utter heresies, but blasphemies in such cases. Not just those accused of crime, but also in civil conflicts with someone richer. After getting a hearing they would of course be judged for the blasphemy as well. This meant that they had to make up for it by walking to Santiago, usually.

That was also the usual penance for witches repenting, though some were burnt in the Basque countries.
No Answer so far.
II Context of
A long age apologist's correct answer
My comment:
"Space doesn’t permit explanations of how vegetarian animals became carnivorous and how good germs became bad, but the books in Ref. 43 provide evidence for several possibilities"

As a reader of Prince Caspian I know bears are more omnivorous than strictly carnivorous and can be in occurrence rather berry-and-honey dieting.

An obvious possibility would be carnivores were originally as bears but without using carnivorous potential before the fall and most then degenerated into pure carnivorousness (except that veggie cat a few weeks ago).

As for bacteria, I think salmonella (which brings disease) might be a mutation of escherischia coli which in some contexts has a function in digestion. And of course what is a good bacterium in one organism would be bad in another one.

Just off-hand, sure you mentioned those two.
Answered:
date : 02/01/14 à 15h47
objet : Your response to 'Why would a loving God allow death and suffering?'
Dear Hans-Georg Lundahl,
Thank you for your comment (see below) about the article on creation.com titled Why would a loving God allow death and suffering?.

Indeed, some of these are covered in my book The Greatest Hoax on Earth?
Regards
Jonathan Sarfati
III Context of
Free will defense?
My comment:
"Their descendants are now in bondage to sin. Only redeemed humans in the eternal state will have true freedom from this bondage."

This is heresy and makes - contrary to St Paul's words on sin and grace - Adam's sin abound more than God's grace through Jesus. This is the exact reason why the Catholic Church condemned Luther and Calvin as heretics.

A non-redeemed man usually has the freedom to avoid any particular sin, but not the freedom to avoid mortal sin all the time. If somehow he has, then it means God is already redeeming him, as with St Eustace before his vision.

A man who has spiritual life through baptism or through confession (if he lost it by committing a mortal sin after baptism) has not the freedom to avoid all venial sin, at least the freedom to avoid all mortal sin. If he does so anyway, he is not using it properly. And part of Church Discipline is precisly teaching him how to do so.
Answered:
date : 02/01/14 à 15h55
objet : Your response to 'Why would a loving God allow death and suffering?'
Dear Hans-Georg Lundahl,
Thank you for your comment (see below) about the article on creation.com titled Why would a loving God allow death and suffering?.

Rather, this is a fault of Roman Catholicism, hence Luther's book The Bondage of the Will.

Regards

Jonathan Sarfati

My remark thereon:
date : 02/01/14 à 17h12
objet : re: Your response to 'Why would a loving God allow death and suffering?'
OK. 1515. Martin Luther is a Roman Catholic. Roman Catholics are Roman Catholics. If he is already a Doctor ("call no man doctor ...." or "rabbi" ... or whatever) it was the Catholics that gave him the title.

1520's somewhen. Roman Catholics are still Roman Catholics, but Dr Luther is no longer one of them.

Which of the two sides changed?

Luther or Roman Catholicism?

I would say Luther did. Now, the question is, from what source in the 1520's should Christian truth come in either the 1520's or beyond? From a change occurring between 1515 and 1520's? Or from an unbroken continuity reaching back way beyond 1515 to the day when Christ told his Apostles "I am with you every day to the consummation of all time"? I would say the latter.

So much for the formal principle (since you know Luther I need not explain the term). If the pillar and foundation of truth is the CHURCH and the Bible is only part of it, obviously Bible and immemorial tradition of the Church rather than Bible alone are the true criteria.

Then there is the criterium of God's glory. I already gave a reference to St Paul. Sin abounded, but grace abounnded over and above sin. This means that if Adam could turn us into true slaves, Christ can turn us into true freemen. As St Paul indeed calls us.

Then there is the criterium of proof texts allegedly on Luther's side. Now, I already took this debate with a Calvinist.

Assorted retorts from yahoo boards and elsewhere : Contra Monty Collier - De libero arbitrio:
http://assortedretorts.blogspot.com/2008/11/contra-monty-collier-de-libero-arbitrio.html